Tectonique artistique à l’ESAD-Grenoble

Découverte de l’exposition « TECTONIQUE DES MUTATIONS » de l’artiste Lionel Sabatté  à l’ESAD-Grenoble le 15 octobre 2016.
Lien vers l'exposition: ICI

 

Neige et cendre de l’aube, 2016, huile sur toile, 195 x 195 cm

 Crédit photo : M.Quendoz
Sève hurlante-souvenir du morne, 2016, huile sur toile, 230 x 300 cm, Collection particulière

 Crédit photo : M.Quendoz
Né à Toulouse en 1975. Vit et travaille à Paris et Los Angeles.

« Lionel Sabatté honore le printemps comme principe de dégénérescence, faculté du vivant à se reconstruire en permanence. L’artiste travaille depuis 2014 à refleurir des arbres avec des peaux mortes et des ongles humains devenus la matière première (abjecte ? D’apparence seulement) d’une nouvelle éclosion, inattendue et souveraine. On l’a vu ainsi redonner vie, par floraison, a une Rose Blanche (2013), à d’élégants bonsaï (Printemps 2014), à des rameaux, à des fresnes (Printemps 2015) ou à des oliviers (Printemps 2016, pour l’exposition Échafaudages d’une éclosion à la Chapelle des Calvairiennes, 2016). Ses «échafaudages de printemps», en droite ligne de ses «sombres réparations» de papillons, sont à la mesure d’une matière vivante en contante mutation, entre quête énergétique, carence et croissante démesurée. Si dans la nature l’arbre va puiser sa sève dans la terre pour mieux s’élever vers la lumière, il s’agit ici d’inverser le processus, puisque ce sont des résidus organiques informes provenant de nos pieds plongés dans le sol (Georges Bataille dirait dans la «boue») qui vont devenir des fleurs et ainsi entrer en révolution, en une inversion du haut et du bas. »

Extrait de l’article de :  Bismuth Léa, « La traversée des inquiétudes – Dépenses », in Art Press 2, octobre 2016

 

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Why ask?